Compte-rendu du groupe de travail Évaluation psychologique dans les concours

L’évaluation psychologique dans les concours est un élément nouveau pour la Douane. Il s’agit d’introduire dans les modalités de recrutement des tests psychologiques et un entretien avec un psychologue. Rappelons que cet exercice est classique pour certaines administrations qui utilisent depuis de nombreuses années des modèles qui ont fait leur preuve. Le but étant d’avoir du personnel adapté aux missions.
La décision d’instaurer une évaluation psychologique dans les concours a été prise, il y a deux ans sous l’ex-Directrice Générale et le projet se trouve relativement abouti sous le nouveau Directeur Général, ce qui entraînera des modifications de textes qui seront présentées lors du 1er CT en 2019. La Direction Générale a opté pour une phase expérimentale, autrement dit elle va élargir progressivement le dispositif en prenant toutes les précautions possibles.Dans le processus de recrutement, le psychologue ne donnera qu’un avis, mais ne sanctionnera pas. Il ne fera d’ailleurs pas partie du Jury et seul ce dernier restera souverain dans ses décisions. L’objectif pour le psychologue est de chercher à écarter une personne qui n’est pas adapté au métier, mais pas de rechercher un profil particulier. L’administration veut de toute façon rester libre de ses choix de recrutement.
I – Présentation des acteurs du projet et de la méthode
Depuis plusieurs années, la DG a entamé une démarche de professionnalisation de ses concours par l’introduction de nouvelles dimensions dans l’appréciation des
candidats, la formation de ses membres de jury et l’utilisation de grilles d’évaluation. Néanmoins, il est important aujourd’hui que l’évaluation prenne en compte les risques
inhérents aux fonctions, notamment en Surveillance (port d’arme, mise en danger potentielle, travail en équipe en horaires décalés…). Pour l’Administration, il s’agit de réduire l’incertitude dans le recrutement. La démarche est rigoureuse et collaborative. Après 2 ans de réflexion, en 2016, une étude des dispositifs des autres administrations (Police, Gendarmerie, Pénitentiaire et SNCF) a été entreprise. En 2017, une psychologue, « conseillère technique », a été recrutée non pour prendre un modèle complet, mais pour établir une procédure adaptée à la Douane.
Durant 4 mois, la psychologue de la DG a été immergée dans une cinquantaine de services douaniers OP/CO et SURV. 5 DI ont ainsi été visitées. Cela a permis d’analyser le travail sous l’angle des missions et objectifs, des risques, des tâches, des contextes, des contraintes et avantages, de la culture et des valeurs, du niveau de responsabilité, du climat de travail. 160 agents ont donc été amenés à remplir un questionnaire.
L’UNSA objecte qu’une personne qui passe un concours à double titres, peut ne pas convenir pour la SURV, mais être recruté en tant qu’OP/CO ou simplement passé le concours OP/CO. Rien ne l’empêche ensuite de changer de branche ! Qu’en est-il aussi des postes à profil ? De plus, la démarche semble surtout concerner les SURV.
Pour l’Administration comme pour la psychologue, cette dernière est en phase expérimentale et va s’étendre peu à peu pour finir par tout englober.
II – L’organisation du dispositif
Le dispositif, obligatoire pour tous les candidats, se situera entre les résultats d’admissibilité et les oraux. Il consiste en 2 étapes : des tests psychométriques informatisés et un entretien structuré avec un psychologue. La Douane se dotera d’un maillage de psychologue, car l’évaluation psychologique sera déconcentrée dans les Directions Interrégionales.
Le but est d’avoir un dispositif sérieux et standardisé. D’ailleurs les psychologues travailleront sur la même batterie de tests. L’Administration a fait le choix de recruter des contractuels DGDDI et des agents des douanes diplômés psychologues (aujourd’hui au nombre de 4, mais des recrutements sont prévus en 2019 et 2020). Une centralisation à la DG aurait fait recourir à des vacataires (pas de garanties en matière de confidentialité, de disponibilité et aucun engagement avec l’Administration), ce qui aurait précarisé le dispositif. De plus, les entretiens étant répartis sur l’ensemble des DI, ils pourront être réalisés en quelques jours sur un lieu moins contraignant pour les candidats.
Les tests psychométriques serviront de base à l’entretien. Ils permettent de poser des hypothèses à valider ou non lors de l’entretien. Le psychologue opère en toute confidentialité et rien n’apparaîtra ensuite dans le dossier de l’agent. D’ailleurs si le candidat repasse l’année d’après, il recommence les tests et l’entretien. Le psychologue ne sert qu’à donner un avis à un jury, lors d’un concours donné. Sur des questions de l’UNSA, la psychologue nous informe que les tests durent 30 minutes et l’entretien 25 à 30 minutes, sans limite arrêtée d’avance, car il s’agit d’une démarche d’investigation. Elle nous assure que tout aura lieu le même jour pour le candidat.

Ce dispositif s’insère dans un cadre juridique défini par la loi 92-1446 du 31 décembre 1992 Titre V et la circulaire DRT n°93-10 du 15 mars 1993. L’évaluation psychologique s’inscrira dans le respect strict de 4 principes fondamentaux : proportionnalité dans l’investigation (un questionnaire délimité), pertinence et fiabilité de la méthode, transparence (Le candidat est prévenu de la méthode), confidentialité. Le psychologue se doit aussi de respecter un code de déontologie. Il est tenu au secret professionnel et ne transmet donc au jury que les points où il y a des risques. Enfin le dispositif repose sur des tests fiables et des entretiens structurés pour une investigation de qualité, standardisée et objective.

En guise de conclusion, le calendrier de mise en oeuvre :
– 2018, expérimentation n°1, emplois réservés Contrôleurs maintenance navale
– Novembre 2018, expérimentation n°2, emplois réservés Agent de Constatation Surveillance
– 1er trimestre 2019, expérimentation n° 3, emplois réservés Contrôleur
– Juin 2019, emplois réservés Contrôleurs maintenance navale
– Novembre 2019, emplois réservés Agent de Constatation Surveillance
– Juin 2020, concours Contrôleur Surveillance
 

 

GT/CTR