Lettre ouverte à l’Administration

L’intersyndicale réunie le 22 février 2019 a procédé au dépouillement des revendications déposées par les agents dans les urnes prévues à cet effet.
Vous trouverez ci-dessous la liste non-exhaustive des principales revendications :

  • Augmentation pour l’ensemble des agents SU et CO des heures de nuit, de dimanche et de jour férié à 7,00 € brut ;
  • Augmentation du point d’indice avec indexation sur l’inflation ;
  • Augmentation de la grille indiciaire ;
  • Suppression de la journée de carence ;
  • Prise en charge par l’état, d’au moins 50% de la complémentaire santé ;
  • Intégration totale des primes dans le calcul des droits à pension ;
  • Indemnité mensuelle Brexit perenne de 120 € pour l’ensemble des agents des douanes ;
  • Augmentation de l’IRTI pour les SU et de l’ACF pour les AG/CO ;
  • Pour les services actifs SU et CO à venir, bonification au prorata de toutes les années effectuées en actif, avec suppression des bornes d’âge ;
  • Pour les SU, en matière d’habillement : abondement du carnet à points, amélioration de la qualité des vêtements et réduction des délais de livraison ;
  • Retour au système des compensations exceptionnelles ;
  • Revalorisation de la prime CAMARI ;
  • En surveillance, rétablissement des heures de sport ;
  • Passage des agents de catégorie C en B ;
  • Formation professionnelle en présentiel et adaptée aux réalités du terrain: suppression du e-learning ;
  • Instauration d’un repos compensateur à hauteur de 25 % sur les heures de nuit effectuées ;
  • Pour les SU, définir un maximum en pourcentage d’heures de nuit par mois ;
  • Application non restrictive de la note sur les AEA ;
  • Revalorisation des chèques déjeuner (titres restaurant) ;
  • Augmentation et même création (pour Arras) de l’indemnité de résidence ;
  • Re-création de la Division d’Arras avec maintien sur la DR de Dunkerque ;
  • Maintien des missions comptables et du recouvrement à la DGDDI ;
  • Aménagement des locaux en totale concertation avec les agents (réfection des locaux, agrandissement et aménagement des locaux sociaux, des hangars de contrôle fonctionnels, etc.) ;
  • Prime de départ à la retraite d’un mois de salaire ;
  • Possibilité de cumuler les NBI ;
  • Prise en charge totale des frais de déplacement pour les concours ;
  • Réinstauration de la cessation progressive d’activité ;
  • Suppression des indicateurs de performance ;
  • Sur les mêmes résidences, respect du tableau interne de mutation ;
  • Stop à la remise en cause des missions douanières au nom de la fluidité des trafics ;
  • Non au mépris d’une certaine hiérarchie vis-à-vis des agents.

L’intersyndicale exige de l’Administration une réponse favorable à l’ensemble de ces revendications avant le 1er Mars prochain.
A défaut de réponse ou de rejet des propositions, nous engagerons les processus d’action que nous avons définis avec les agents pour faire aboutir leurs revendications.

Les représentants de l’intersyndicale :
Laurent Eimann, Jean-pierre Bonvoisin, Philippe Bollengier, Gioacchino Garulli, Pascaline Boubet

Courriers