Lyon, le 22 novembre 2018

Madame la Présidente,

Nous voilà reconvoqués pour un CTSD à l’ordre du jour frugal, mais indigeste : aujourd’hui, vous fermez Moulins. Encore !

Malgré nos multiples courriers vous demandant instamment de reporter ce CTSD après la période électorale et malgré la réponse du directeur général indiquant qu’aucune réunion institutionnelle ne devait être organisée à partir du 20 novembre, vous prétextez de la pseudo-urgence réglementaire pour nous reconvoquer aujourd’hui.

Nous, représentants du personnel élus au CTSD de la DI Auvergne-Rhône-Alpes, dénonçons votre empressement à vouloir convoquer ce CTSD en pleine campagne électorale. La seule urgence pour vous est bien d’interférer dans le processus électoral.

Malgré les batailles juridiques, votre projet de fermeture n’a pas bougé d’un iota en 18 mois. Vous vous obstinez toujours à refuser le recours à une expertise agréée demandée par le CHS-CT 63 et recommandée par l’Inspection du Travail.

Nous, représentants du personnel élus au CTSD de la DI Auvergne-Rhône-Alpes, réaffirmons au contraire le bien fondé du recours à une expertise agréée demandée par le CHS-CT 63 et recommandée par l’Inspection du Travail.

Malgré toutes vos tentatives désespérées de mettre en avant l’accompagnement social local, vos résultats sont proches du néant.

Nous, représentants du personnel élus au CTSD de la DI Auvergne-Rhône-Alpes, continuons notre lutte pour sauver les emplois et les résidences douanières pour que la Douane demeure une administration économiquement et socialement utile.

Vous ne nous culpabiliserez pas avec la date butoir du 31 décembre 2018 pour votre accompagnement social. Ce sont bien nos organisations syndicales qui accompagnent au jour le jour les agents alors que vous passez le plus clair de votre temps à détruire leur outil de travail et à saccager leur vie personnelle.

Les élus du Personnel
Solidaires Douanes SNAD-CGT UNSA Douanes