Bonjour à toutes et à tous,

Depuis plusieurs semaines maintenant, un conflit traverse notre administration. Celui-ci résulte d'un malaise lié au sous-effectif chronique et à la dégradation des conditions de travail, au fait que notre régime indemnitaire n'a pas été revu à la hausse depuis 2010 alors que la charge de travail s’est accentuée.

Parce que les personnels de la Douane sont sans doute les fonctionnaires ayant été le plus impactés par des réformes de grande ampleur (CDU, loi ESSOC, Brexit..), les organisations syndicales de l'intersyndicale douanière nationale CFDT – CFTC – CGT – USD-FO – SOLIDAIRES – UNSA ont porté devant notre directeur général et notre ministre un cahier de revendications, et ont notamment demandé une revalorisation de l'Allocation Complémentaire de Fonctions pour les collègues des branches AG-CO, et de l'IR pour ceux de la Surveillance, en plus de la revalorisation des heures de nuit CO et SU.

L'arrivée du Brexit aura été la goutte qui a fait déborder le vase. Le niveau d'impréparation de nos services en réponse à des positions politiques dignes d'un scenario de Michel AUDIARD ont épuisé les collègues des services supports, les collègues de Paris-Spécial, les candidats aux renforts sur le Nord, et vous, collègues de la DG, à travers les mesures d'organisations prises dans l'urgence et souvent modifiées en dernière minute en fonction des décisions des responsables politiques européens.

Vos services se sont dégarnis suite aux mouvements des collègues de Paris-Spécial, en l'espace de quelques jours, et cette carence risque d’ores et déjà de produire un impact sur la gestion de vos temps de travail et de congés. L'été risque d'être chaud à Montreuil !

Quels que soient les lieux d'exercice de nos missions et fonctions, le constat est le même : les conditions de travail se dégradent et les répercussions n'épargnent aucun service. Vous êtes bien placés pour le constater au sein de la direction générale. La recherche de candidats afin de pourvoir à des postes vacants au sein de notre DG par la voie par voie d’enquêtes révèle le manque d'attractivité pour notre maison mère, il faut chercher à en comprendre les raisons même si les organisations syndicales ont déjà ciblé les causes.

En 2015, de nombreux collègues du bâtiment Les Allées de Montreuil avaient exprimé leur mécontentement et leur lassitude en se rassemblant dans le patio intérieur de la DG. Nous vous proposons de vous exprimer demain matin, jeudi 11 avril, devant la direction générale, dès 8h30.

Nos collègues de la DI d'Île de France, de la DNRED, du SNDJ et de la DI de Paris-Aéroports seront présents.

Nous comptons sur votre présence et votre écoute.

L'intersyndicale douanière de la Direction Générale

Tracts