Les différentes réponses apportées par le Directeur Général aux questions diverses posées lors du CTR du 15 et 26 juin 2018 sont loin de nous satisfaire.

1° NON !!!

La réponse du Directeur général concernant la revalorisation de l’IR ne nous satisfait pas : « compte tenu du coup budgétaire associé à une augmentation de cette indemnité ...l’administrationn’a pas envisagé sa revalorisation... »WHAT ???

L’UNSA Douanes et l’UDT réitèrent une nouvelle fois leur demande de revaloriser l’ IR à hauteur de 500€ pour l’ensemble des agents de la surveillance.

A titre d’exemple, voici ce qu’il se pratique chez nos collègues de Police Nationale et ce que leurs
syndicats revendiquent : (voir le tableau dans le PDF en pièce jointe)

l ne faut pas oublier non plus les 26 % du traitement brut pour les surveillants pénitentiaires.

2° POURQUOI ?

Pourquoi les agents de la surveillance n’ont-ils pas le même régime indemnitaire que les autres AG/CO et notamment l’ACF ?
(une disparité qui peut amener à une différence de traitement d’environ 250€ par mois).

L’UNSA douanes et l’UDT demandent à la direction générale l’alignement vers le haut de l’ACF pour tous les agents des douanes.

L’IR n’a rien à voir avec un régime indemnitaire classique !
Le risque surtout en cette période de terrorisme c’est autre chose !
Et c’est autrement marquant sur la vie des agents !
Ce risque doit être compensé à part d’un régime indemnitaire classique que tous les fonctionnaires perçoivent à différents taux.

NOS SALAIRES SONT-ILS AUSSI LOURDS QUE PÈSENT NOS OBLIGATIONS ?

3° TRANSPORT

Les agents de la surveillance travaillent en horaires décalés et ils ne peuvent pas ou très peu utiliser les transports en commun.
De fait, ils ne peuvent prétendre à la prise en charge de 50 % l’abonnement, dans la limite de 86,16 € par mois. (domicile/travail).

L’UNSA Douanes et l’UDT réclament une prise en charge des frais de transport des Douaniers de la surveillance.

4° RECONNAISSANCE DE PENIBILITE

La pénibilité du travail doit être reconnue indépendamment du dispositif bonification-retraite, dont les modalités ne permettent qu’à trop peu d’agents d’y prétendre.

L’UNSA Douanes et L’UDT proposent la validation de points retraite supplémentaires transformables soit en temps cotisé, soit en temps de repos, soit en temps rémunéré.

N’en déplaise à certains, nous pensons que les métiers OP/CO, AG, SU sont totalement différents
(pénibilité, obligations...), c’est pour cela qu’ils méritent, des réflexions, des demandes, des traitements et des améliorations dissociés.
C’est la marque de fabrique de l’UNSA Douanes et de l’UDT, se battre pour chaque métier au sein d’une même Maison Douane Unie !!!

NOUS INSISTERONS AUPRÈS DE LA DIRECTION GÉNÉRALE POUR QU’ELLE PRENNE ACTE DE NOS REVENDICATIONS ET QU’ENFIN ELLE LES CONSIDÈRE SÉRIEUSEMENT.