L'intersyndicale locale CFDT, CFTC, CGT, USD/FO et UNSA Douanes s'est mobilisée depuis fin février afin d'apporter son soutien aux agents de la BSE de Lesquin et ceux de la BSI de Baisieux-Camphin, face au projet de fermeture de la brigade aéroportuaire de Lesquin et le transfert de ses missions à Baisieux.

Un courrier commun, à consulter en pièce jointe, avait été adressé le 5 mars dernier à notre ministre de tutelle, G. Darmanin.

Vous trouverez également ci-joints un article paru mercredi soir dans la Voix du Nord qui aborde ce sujet et un communiqué de presse publié dès le lendemain par Bercy, ce dernier faisant état d'un : "schéma qui assure le maintien d’une présence douanière à l’aéroport de Lille Lesquin compatible avec l'ambition d'évolution de la plate-forme aéroportuaire et aux enjeux du Brexit."

C'est un premier pas vers nos revendications communes. A présent, il nous faut connaître les explications de l'administration sur cette "solution" visant à renforcer la présence de la douane à Lesquin, mais pour laquelle nous voulons que la brigade soit bien au cœur du projet.

Pour l'UNSA Douanes, il est important de préserver l'intégralité de la BSE de Lesquin et de garantir son maintien sur site.

D'autre part, il sera nécessaire d'aborder aussi la question des moyens à mettre en œuvre pour la brigade de Baisieux-Camphin, afin de lui assurer également un fonctionnement pérenne, centré sur ses propres missions.

Nous sommes donc encore loin du terme de ce dossier.