Madame la Présidente,
Nous avons l’honneur de porter à votre connaissance la présente demande relative à la
gratuité des transports. En effet, vous présidez IDF Mobilités (ex-STIF) et à ce titre décidez de
nombreuses orientations quant aux transports franciliens. Vous avez récemment acté une mesure
de gratuité dans ces derniers à destination des fonctionnaires de la Police Nationale. Si nous
approuvons sans réserve cette mesure (nul n’ignore le contexte sécuritaire actuel, que ce soit en
matière terroriste ou même comme l’illustre votre campagne en cours destinée à lutter contre le
harcèlement sexuel, la sécurité du quotidien), nous voudrions attirer votre attention sur le
caractère réducteur du public ciblé par cette mesure. Les fonctionnaires de la Police Nationale et
les militaires (bénéficiant donc déjà des facilités liées à ce statut en matière de transports collectifs
même s’il ne s’agit pas de gratuité totale) de la Gendarmerie Nationale ne sont pas les seules
composantes des forces de sécurité. À titre d’exemple, et pour nos seules corporations, nous
sommes respectivement la troisième force de la Fonction Publique d’Etat, la première de la
Fonction Publique Territoriale, la seule de la Mairie de Paris (Inspecteurs de Sécurité de la Ville
de Paris) et celle assurant la sécurité de près de 75 000 logements sociaux de la Capitale.
Un autre axe de la Région est la protection de l’environnement et cette incitation à l’usage
des transports en commun représenterait pour les agents une plus-value certaine en la matière.
Dès lors, en cohérence avec les éléments que nous venons d’évoquer, et à l’instar de vos
collègues présidant les régions Hauts de France et PACA, nous vous demandons d’étendre cette
mesure à l’ensemble des forces existantes.
Nous restons évidemment à votre disposition afin de vous apporter tous les éléments dont
vous auriez besoin pour étudier cette demande.
Dans l’attente, recevez, Madame la Présidente, nos salutations respectueuses
 

Courriers