Afin de s'assurer du maintien d'une prime spécifique, l'UNSA Douanes s'est adressé au Directeur Général par ce courrier :

 

PARIS, LE 14 SEPTEMBRE 2018

Monsieur le Directeur Général,

Les agents du CSRH sont attributaires d’une l’indemnité au titre de service à vocation nationale qui devait être inscrite au budget 2019.

Or, selon nos informations, cette indemnité ne figurerait pas au prochain budget de la douane.
Dans le cas précis du CSRH, nous souhaitons vous sensibiliser sur les points suivants :

• L’actuelle situation géographique de ce service, au coeur de la Métropole
girondine, classée selon les études 2ᵉ ou 3ᵉ ville française dont l’immobilier
est le plus cher, est un frein à l’installation de nouveaux agents ;
• Bordeaux ne bénéficie pas contrairement à Paris, d’une indemnité de
résidence ;
• La ville ne possède pas de logements de la Masse ;
• Un transfert de charge de travail vers ce service a été décidé, désormais ce
sont les agents du CSRH qui gèrent les signatures des actes.

C’est pourquoi, nous vous demandons de prendre une mesure spécifique et conjoncturelle pour ce service en rétablissant une prime exceptionnelle, dont les agents ont par ailleurs été bénéficiaires 2 années durant.

Espérant voir cette demande prise en considération.

Veuillez accepter, Monsieur le Directeur Général, l'expression de mes sentiments dévoués.

Vincent THOMAZO
Secrétaire général UNSA DOUANES

Courriers