Comité de suivi (Cosui) des accords du 04 avril 2022 mardi 28 juin 2022

Suite à l'accord social signé le 4 avril dernier à la DGDDI, la Direction générale a convoqué un comité de suivi ce mardi 28 juin, en présence des organisations syndicales signataires. Il sera réuni deux fois par an, afin de réaliser des points d'étape sur la mise en œuvre des mesures mentionnées dans l'accord.

La première partie des mesures indemnitaires prend effet au 1er mai 2022 et sera versée durant l’été, avant un rattrapage des mois de mai et juin.

Le dossier de correction des anomalies concernant la bonification des services actifs doit être présenté à la DGAFP avant la fin d’année, en présence du secrétariat général de Bercy et des syndicats douaniers signataires de l’accord.

Les LDG promotions restent un fort point de crispation pour beaucoup. La DG envisage l’organisation de réunions préalables de concertation avec les syndicats pour restaurer un dialogue social local fortement abîmé.

Tous les agents seront invités à participer à l’enrichissement des projets d’innovation pour la qualité de vie au travail, par le biais des réunions de services (RMI).

Des chantiers importants restent à lancer au 2nd semestre, concernant notamment la prime d’adaptabilité et la pénibilité en OP/CO.

Comme lors des négociations de l’accord, l’UNSA Douanes restera une organisation « moteur » sur tous ces points.

 

A lire dans le compte-rendu (version intégrale : ici) :

Les premiers versements cet été / La bonification en Douane : un dossier qui ne doit plus attendre

Un léger mieux pour les promotions / Améliorer le cadre de vie des agents

Focus sur les Gilets Pare-Balles destinés aux personnels féminins

Des failles dans le transfert des missions fiscales … ?

D’autres chantiers majeurs restent à ouvrir…

Le comité sera de nouveau réuni en fin d'année. Il devrait notamment pouvoir apporter un éclairage sur l'attribution de la prime d'adaptabilité, un des autres points innovants de cet accord.
Comme pour le dossier bonification, dans lequel l’UNSA Douanes portera ses revendications sur la portabilité des droits acquis dans une autre administration et la suppression du bornage (dégressivité et écrêtage), l'UNSA Douanes a aussi rappelé que le sujet de la pénibilité, dans les services des Opérations Commerciales en travail de nuit, doit être abordé avant la fin de l'année. Ce thème fait partie des engagements pris par l'administration, et l’UNSA Douanes veut absolument voir la situation s’améliorer pour les agents concernés, qui n’ont pour l’heure aucune reconnaissance en la matière.

 

 

GT/CTR