Suite au rejet de l’accord de retrait de l’UE par le parlement britannique, le syndicat UNSA DOUANES alerte sur les risques imminents de création d’un paradis douanier et fiscal aux portes de l’UE et surtout de la France.

Dumping fiscal, contrebande et blanchiment sont les enjeux auxquels les douaniers français devront faire face dès le 29 mars en l’état actuel de la situation.

En effet, le Royaume-Uni sera en mesure de réduire, voire de supprimer, les contrôles douaniers et la plupart des droits de douane sur les marchandises dans son territoire.

C’est la raison pour laquelle, l’inquiétude des douaniers français est renforcée un peu plus ce jour. Les moyens humains et matériels, mais aussi les justes compensations liées à cet effort, doivent être mis en œuvre sans délai.

Certes, le ministère a formulé, hier mardi, des premières propositions concrètes en rapport avec les attentes des personnels. Mais, en l’état, elles ne suffisent pas à reconnaître pleinement l’abnégation portée au quotidien par nos collègues.

C’est la raison pour laquelle, suite à consultation interne, le syndicat UNSA DOUANES appelle à la continuation du mouvement social douanier et attend une sortie à la véritable hauteur des enjeux.

 

Vincent Thomazo

Secrétaire Général UNSA Douanes

Tracts