Les agents de la BSE de BREST, très actifs dans le mouvement social douanier en cours, commencent à ressentir les premiers troubles liés à un épuisement professionnel intense occasionné par la pression mise par la haute hiérarchie douanière, ainsi que par la reception d'ordres stupides, voire illégaux, faisant perdre tout son sens à leur travail.
L'un des premiers symptômes constaté est la perte de leur carte cybèle.
Le seul remède proposé par l'administration se trouve sur l'ordonnance ci-dessus qui se propose d'éteindre l'incendie avec un bidon d'essence.

En effet, La note en question va à l'encontre TOTALE de la charte CYBELE visée et acceptée par l'agent : page 2 (définitions) :
"CERTIFICAT : Attestation électronique liant les données afférentes au chiffrement ou à la vérification de signature des échanges, messages et documents électroniques au BENEFICIAIRE, afin d’en assurer la confidentialité ou l’authentification et l’intégrité.
BENEFICIAIRE : Personne physique identifiée par l’AE [Autorité d'émission -Certinomis au cas présent], qui porte la responsabilité des CERTIFICATS qui lui sont remis. Le bénéficiaire est le PORTEUR, il s'engage sur ses conditions d'utilisation et ses obligations vis-à-vis de l’AC [Autorité de certification].
PORTEUR : La personne physique identifiée dans le certificat et qui est le détenteur de la clé privée correspondant à la clé publique qui est dans ce certificat.
TIERS UTILISATEUR : Personne utilisant le CERTIFICAT d’un BENEFICIAIRE afin de vérifier son identité ou de chiffrer des messages à son attention".

Dans le document DT-FL-1703/003 disponible sur Pro.douane.gouv.fr dans la partie
"téléchargement", il est indiqué en partie 5.2.3 (page : 39) que :
"Chacun de ces certificats et comptes (à l’exception des certificats de signatures de l’AC) :
• est attribué directement à une personne ;
• ne doit pas être partagé ;
• doit être utilisé seulement pour les tâches autorisées pour le rôle assigné ; un mécanisme de
contrôle est mis en place."

Persiste et signe!

Le syndicat UNSA DOUANES se demande ce que penserait l'autorité de certification à la lecture de ces notes. La suspension du statut RGS2* pouvant être prononcée (Certinomis) car si elle ne le fait pas, la société risque elle-même une suspension de son accréditation RGS par l'ANSII...

Tracts