Ce jour, c’est tenu la deuxième réunion concernant les équipements de protection individuel (EPI) .

Dans un premier temps, les ergonomes du ministère se sont déplacés dans différents services: END La Rochelle, Nogent BSI, Dunkerque Port et Orly.

Ils nous ont présenté les résultats de leur étude (analyse entre le travail prescrit et le travail réel).

Cette étude démontre que certains équipements fournis par l’administration posent de vrais problèmes d’utilisation au quotidien dans les services : gilets pare balles lourds, ceinturons, étuis de matraque non-orientable, etc.

Les ergonomes ont proposé diverses solutions pour résoudre ces dysfonctionnements dont la faisabilité sera analysée par la Direction Générale.

Lors de la première réunion l’ensemble des syndicats avaient demandé une extension de l’étude à des brigades situées dans des zones climatiques extrêmes, ce qui avait été accordé par l’administration. La suite de l’étude sera complétée par la visite des ergonomes en Guyane (Cayenne) et à Bourg Madame (5 jours sur site).

Comme suite à l’accord signé en mai dernier par toutes les OS, nous serons en mesure de participer aux prochains comités de suivi, pour améliorer au maximum la qualité des équipements de la surveillance et défendre au mieux vos intérêts.

Nous notons la volonté (apparente) de l’administration de rentrer dans une phase de concertation et de collaboration étroite avec les représentants des personnels, MAIS NOUS VERRONS... ET NOUS NE MANQUERONS PAS DE LEUR RAPPELER !!!

Enfin, nous nous félicitons du fait que les gilets tactiques fluo soient aujourd’hui officiellement en dotation personnelle et sur budget DG ; Point porté par l’UNSA Douanes lors de la précédente réunion.

Prochaine réunion prévu en octobre

Vos représentants UNSA Douanes : Romain SIMEON et Malko HIBON

GT/CTR