Compte-rendu du GT "Formation Professionnelle et Egalité profesionnelle" du 10 novembre 2016

Ce groupe de travail était présidé par Mme Bureaud, Chef du bureau A/1, en présence des responsables administratifs de A/1 et de la DNRFP (DI/DR), et des organisations syndicales (CFDT – UNSA – USD-FO).

En préambule, Mme Bureaud a précisé que le PNF 2017 ne serait pas abordé lors de ce GT, mais présenté au CTR de décembre. Elle a annoncé également vouloir réunir 2 GT sur la FP / an.

Après lecture des déclarations liminaires des OS, la responsable de A/1 a confirmé que les évaluations des stages mixtes n’étaient que partielles. Elle a tenu à rendre hommage à tous les personnels de la DNRFP qui n’ont pas eu la tâche facilitée par des facteurs exogènes (retards immobiliers, recrutements massifs…).
Elle a proposé que l’on se pose un peu et qu’on laisse passer les forts recrutements pour faire un bilan.

Le chef de la DNRFP a rappelé que nous étions dans des années de transformation avec la fusion et les chantiers sur le site de la Rochelle, et qu’il avait constaté un remarquable investissement de tous les intéressés. Une école est une oeuvre collective, et la fonction GRH a dû accomplir une tâche « Dantesque », sans
oublier la partie Restauration et Hébergement. Nous avons encore un an et demi devant nous pour achever la fusion, et nous devons constamment rechercher l’excellence. C’est l’affaire de tous et pas seulement de « ceux qui brillent ».

Le Directeur de l’END-LR a reconnu pour ce qui est de la 1ère session, sa déception par rapport aux évaluations de stage, l’indicateur n’étant pas satisfaisant pour lui. Pour la 2ème session, il s’est montré plus optimiste.

« Tous les stages pratiques ont été bons et validés, sans aucun échec pour la titularisation (contrairement aux années précédentes).

La mise en place d’un nouveau programme de formation (FI) et la création d’un Bureau De la Scolarité n’a pas été une tâche facile. L’équipe pédagogique a été renouvelée aux deux tiers. 50 % des stagiaires de la 1ère session étant des internes, ils avaient connu l’ENBD avant et n’ont pas manqué de faire la comparaison entre les 2 méthodes pédagogiques.
Avec les référents de la 1ère session, nous n’avons pas été bons. Depuis, les référents (stagiaires) sont réunis chaque semaine pour une meilleure communication.

Les stages « mixtes » SU-AG/CO sont plébiscités par les stagiaires ainsi que la qualité des formateurs et des formations. Les points négatifs soulevés dans les évaluations sont en cours de règlement comme par exemple, le non étalement des cours d’anglais concentrés sur une semaine. »

Concernant le sujet du chantier « fusion » et de tous ses aléas (Cf DL), l’UNSA-Douanes a déploré que l’administration n’ait pas tiré les enseignements du transfert de l’école de Neuilly à Tourcoing, prévu en 2002, et réalisé en 2003 !

Concernant la Plate forme technique qui sera construite pour la rentrée 2017, le directeur de l’END-LR a confirmé que c’était un plus, qu’elle comporterait : un bureau fictif, une brigade fictive, un hall d’aérogare, un simulateur RX, une cuve pour jaugeage (pétrole), un grand dojo (2 fois plus grand que l’ancien) et un SAD (Simulateur d’Aide à la Décision).

La DG a rappelé que les stagiaires ne pouvaient pas être complètement opérationnels en sortie de stage théorique de la Rochelle, et qu’il était nécessaire de compléter leur formation lors de leur stage pratique.

Sur la dématérialisation des cours réclamées par certains stagiaires, le directeur de la Rochelle a reconnu que la plupart d’entre eux préféraient la version papier.
Pour l’UNSA-Douanes, nous avons rappelé que par le passé, pour les inspecteurs élèves, une version numérique des cours existait et était distribués en fin de scolarité sur CD Rom mais que pour des raisons diverses … elle avait été supprimée.
L’UNSA-Douanes regrette que l’administration ne propose rien sur Internet à ses stagiaires, alors qu’une offre conséquente existe en eFormation au sein de la DNRFP. Il s’agit simplement d’une absence de « volonté  politique »…

Arobase et Mélusine sont des outils qui pourraient être exploités à cet effet, par des ordinateurs portables (ENDT) et pourquoi pas des tablettes.
La CEF (Cellule d’EFormation) a développé une bibliothèque monumentale en 7 ans d’existence, avec des milliers de ressources. L’eFormation n’a pas vocation à remplacer les cours en présentiel, mais les compléter.

L’UNSA-Douanes a déploré le choix retenu pour l’expérimentation de la eformation obligatoire : sensibiliser tous les agents au contrôle interne ! L’année dernière le 1er épisode avec son arbre de Noël, cette année nous ne pourrons pas échapper au 2ème épisode... et dire qu’il est prévu encore 4 modules heureusement a priori non-obligatoires pour ceux-là... . On aurait voulu tuer la eFormation qu’on aurait pas fait mieux ! Alors qu’il aurait été sans doute plus intéressant d’envisager plus de formations en libre service : langues, comptabilité, premier secours, incendie, posture au bureau... en complément de formation en présentiel.

Le bureau A/1 souhaite prévoir un groupe de travail sur ce sujet en 2017.

Le Directeur de l’END-LR a évoqué ensuite le contenu des formations initiales des A/C dont la durée a été réduite à 300 heures en préservant l’essentiel (mathieu, TPCI, Tir, pouvoirs, lutte anti-terroriste, contrefaçons, module de
radicalisation..). En revanche, on a réduit certaines matières (anglais, sport, LCF, moins de GRH (déontologie) et de contentieux).

Conscient du problème des formations à l’arme longue dans les Directions, la DG s’est engagée à faire un point d’étape (CTR) et à les étaler dans le temps.

Formations continues :
Le bureau A/1 a reconnu que le taux des exclus de la formation variait selon les standards ministériels mais que nous étions parmi les directions ou il était le plus faible, ce qui était encourageant.
Nous avons mis en place un dispositif très orienté sur les formations de formateurs avec beaucoup de kits pédagogiques.

Concernant les 54 autres stages de formation continue, seuls deux n’ont pas pu être assurés par La Rochelle.

Dans le cadre de la eFormation (formation à distance), l’UNSA-Douanes a fait remarquer que les chiffres annoncés de 21 000 inscrits et de 42000 heures de connexions, ne reflétaient pas le temps passé (parfois inférieur à 2 minutes), alors même que d’autres agents, ont pu se consacrer à une formation en langues
(Anglais et espagnol) d’une durée réelle de 8 à 10 heures ! (sur la base uniquement du volontariat). Il est facile d’imaginer quel serait son succès si celle-ci était rendue plus accessible par Internet…

Mme Bureaud a proposé que la partie « Égalité professionnelle » soit abordée lors d’un nouveau groupe de travail en 2017, rejoignant en cela nos propos liminaires.

                                                         Les représentants UNSA-Douanes:
                                                 Francis Anaya – Arnaud Lefort – Hervé Pollet

GT/CTR